Partager sur

En cas de départ du Crédit Mutuel, Arkéa restera-t-elle une banque mutualiste ?

En quittant le Crédit Mutuel, Arkéa abandonnera le mutualisme.

En quittant le Crédit Mutuel, Arkéa ne pourra plus être une banque mutualiste.

En effet, la sortie du Groupe Crédit Mutuel implique le renoncement au modèle mutualiste – qui est fixé par la loi française (articles L512-1 à 106 du Code monétaire et financier).

Ce modèle est structuré autour d’un organe central (la Confédération nationale), auquel adhère des groupes régionaux, eux-mêmes constitués de fédérations, elles-mêmes constituées par les caisses locales.

Construit sur le principe de la pyramide inversée, le modèle mutualiste implique que le moteur du développement et le centre de la décision soit la caisse locale.

De plus, une banque mutualiste repose sur le principe de la solidarité – la mutualisation des moyens et des risques – entre ses différentes structures : caisses locales, fédération, groupes régionaux et Confédération.

Sans organe central, les caisses locales ne pourront pas obtenir d’agrément bancaire individuel et le modèle mutualiste ne pourra plus exister dans les statuts.