Partager sur

“Le Crédit Mutuel, une banque coopérative et mutualiste où les décisions sont validées en Assemblée générale sur le principe « une personne, une voix ».”

Dominic COSNEAU, Salarié du Crédit Mutuel Anjou

Une coopérative bancaire, c’est l’exemple du mutualisme comme le Crédit Mutuel. Une banque qui appartient à ses sociétaires-clients, contrairement à une société anonyme, où les décisions sont validées en Assemblée générale sur le principe « une personne, une voix ».

Travailler au Crédit Mutuel pour moi, c’est participer au développement d’un Groupe fort, tout en conservant son autonomie et son identité territoriale, en s’appuyant pour cela sur les valeurs du mutualisme : liberté, indépendance, démocratie, solidarité.

Avec quelle valeur portée par le Crédit Mutuel je me sens le plus proche ? Sans hésiter, la solidarité ! C’est aussi la recherche de solutions collaboratives. J’aime bien la notion de « Un pour tous, Tous pour un » !

Notre autonomie c’est non seulement une force, et aussi une valeur. C’est une énergie qui permet de résister aux épreuves, de surmonter les obstacles, d’avancer ensemble en équipe. Nous sommes solidaires les uns des autres. Sans cela, nous ne sommes pas une équipe mais une addition d’individualités. On en revient au « Un pour tous, tous pour un » !

La situation avec le Crédit Mutuel Arkéa, je le vis comme une fracture. Nous sommes à l’opposé de nos valeurs mutualistes et notamment de la solidarité. Nous avons besoin des uns et des autres pour poursuivre nos différents développements. Nous avons le même avenir, j’en reste persuadé.